Une approche

Le CAP développe des interventions de recherche-action, qui s’appuient sur l’expertise des acteurs, eux-mêmes porteurs de connaissances et de compétences spécifiques.

Notre travail se fonde sur les principes de la Socianalyse.

Cette illustration renvoie de façon caricaturale à des situations courantes dans la vie quotidienne de toute entité : défaut de fabrication, erreur de stratégie, manque de cohérence entre équipes, entre services (vente et production…), enjeux contradictoires ou difficiles à concilier (délais et qualité…), inadéquation entre exigences réglementaires et contraintes techniques… De nombreux facteurs jouent dans ces situations : formation, organisation, communication, coordination, pression du planning…

Objectifs :

  • Mettre en évidence et saisir les écarts entre intentions et réalisation, entre modèles et réalité des situations.
  • Construire un regard renouvelé sur les enjeux ou le projet.
  • Faire émerger des solutions jusque-là inexplorées ou en imaginer de nouvelles.
  • Mobiliser les ressources pertinentes pour le projet

Une approche pluricatégorielle

De nombreuses catégories sont en jeu dans toute activité sociale : âge, genre, formation, métier, expériences, activités extra-professionnelles …

La vie d’une entité procède à la fois des rapports entre ses catégories internes et des rapports entre ses catégories internes et les catégories des entités avec lesquelles elle est en relation. Dans l’action, ces rapports sont en redéfinition permanente à travers des processus de composition et recomposition.

Le travail mené avec le CAP s’appuie sur la pluralité des catégories et sur ces processus de l’action pour faire émerger les dynamiques à l’œuvre.

Pour en savoir plus

Perceptions et représentations

Selon « d’où » l’on regarde une situation : fonction, histoire personnelle et de l’entité, place dans l’équipe ou dans la hiérarchie, intérieur ou extérieur… on ne perçoit pas les situations de la même manière. Il faut donc pouvoir comprendre les perceptions des autres catégories d’acteurs pour comprendre leur action.

Par ailleurs, chaque catégorie est aux prises avec des contraintes spécifiques. Explorer et comprendre les contraintes auxquelles sont confrontés les interlocuteurs ou les autres parties prenantes permet de mieux comprendre leurs positions et d’ajuster sa propre action.

La relation observateur-observé

Toute action enclenche entre les catégories d’acteurs un jeu réciproque d’observation, d’imagination et d’interprétation des actions, des visées et des propos tenus. Ce jeu se traduit dans la façon dont des catégories acteurs s’opposent et s’associent dans la conduite des projets.

Pour en savoir plus

Faire un détour pour plus d’efficacité

Faire évoluer les perceptions et représentations implique de prendre collectivement le temps du recul, de construire une composition pluricatégorielle, de créer une situation décalée, de respecter des principes de fonctionnement et des règles.

Chaque projet fait l’objet d’une intervention spécifiquement ajustée, et finalisée avec les porteurs du projet.

Explorer – Comprendre – Imaginer – Mobiliser

L’identification des catégories d’acteurs à associer au travail (la composition) est déterminante. Cette composition doit réunir les représentants de plusieurs catégories d’acteurs concernées par les enjeux. La construction de la composition s’initie durant la phase de préparation entre les socianalystes et les porteurs du projet.

Puis s’engage le processus de travail proprement dit, par série d’échanges successifs, à un rythme défini au préalable entre les parties. Le temps entre les séances permet la décantation nécessaire au travail : ce que nous appelons le processus de mémorisation-transmission.

C’est l’effectuation de ce travail qui permet aux participants, et plus largement à l’entité, de faire émerger des solutions jusque là inexplorées et de mobiliser les ressources pertinentes pour la réalisation du projet.

Dans certains cas, le travail peut donner lieu à la production, par les participants, et avec l’appui des socianalystes, d’un document de restitution des échanges. Il s’agit alors d’une autre phase de travail.

Imaginer-Coopter

Terme socianalytique qui renvoie au fait que tout projet se construit et se développe à la fois par l’imagination (de son périmètre, de ses enjeux, de ses évolutions possibles, des ressources et des obstacles, de son environnement et des parties prenantes…), et par la réévaluation des partenaires impliqués dans le projet (par association, séparation ou redéfinition de la nature de leur participation). La mise en mouvement de l’imaginer-coopter fait évoluer le projet et ses frontières.

Pour en savoir plus

Protection

Rendre accessibles les processus à l’œuvre et les accompagner en respectant l’intégrité des entités nécessite des outils adaptés. Pour avoir accès aux mouvements des relations et en repérer les ressorts socio-cognitifs, le CAP s’appuie sur la mise en place de situations protégées. Les dispositifs sont conçus pour que les différentes catégories d’acteurs explorent ensemble leurs pratiques respectives, leurs contraintes, les effets de leur action, sans que les situations ne soient discutées en direct ou frontalement.

Les fondements

Nos principes d’intervention sont fondés sur le corpus théorique et technique de la Socianalyse.
dapibus non libero Donec commodo neque. Nullam mi, Sed Praesent vel, fringilla